Barça : Piqué dézingue les arbitres et voit un complot du Real Madrid

Partagez sur Facebook

Après la défaite du Barça à Bilbao (1-2), le défenseur blaugrana Gerard Piqué, a ouvertement critiqué la prestation de l’arbitre, coupable d’avoir oublié deux penalties en faveur des Catalans.

--- Publicité ---

Jeudi soir, le Barça retrouvait les terrains à l’occasion d’un huitième de finale aller de la Copa del Rey. Pour leur premier match de l’année 2017, le champion d’Espagne a trouvé à qui parler sur la pelouse de San Mames, en la personne de l’Athletic Bilbao. Bousculés comme rarement ces dernières saisons, les Blaugranas se sont inclinés 2-1 dans une rencontre au scénario totalement fou.

Menés 2-0 à l’issue du premier acte, les Catalans ont réduit l’écart grâce à un somptueux coup franc de Lionel Messi avant de faire le siège de la surface adverse durant un quart d’heure alors que les Basques étaient réduits à neuf. Si ce résultat augure d’une seconde manche passionnante, il n’a pas été goût des perdants du jour, furieux de l’arbitrage réalisé par Fernandez Borbalan.

L’homme en noir a oublié deux penalties flagrants au Barça (un péno aurait également pu être accordé à l’Athletic après un tirage de maillot sur Raul Garcia), le premier consécutif à une charge sur Gerard Piqué, le second lié à un croc-en-jambe sur Neymar. En zone mixte, le défenseur espagnol a laissé éclater sa frustration et accusé l’arbitre d’avoir favorisé Bilbao. Il est même allé plus loin en évoquant indirectement un complot plus général derrière lequel le Real Madrid serait impliqué.

Le penalty sur Neymar était particulièrement évident et la faute sur moi commise par Gorka aussi. Mais on sait comment cela fonctionne. Il suffit de voir ce qu’il s’est passé hier lors de Séville-Real. Et c’est tout le temps la même chose ces derniers temps. Nous, nous voulons juste jouer au football. Et pas à la roulette. Ce qui est le cas avec toutes ces erreurs d’arbitrage. J’espère que les arbitres vont s’améliorer " a lancé le numéro 3 barcelonais au coup de sifflet final.

Des propos agressifs qui risquent bien d’être sanctionnés par la fédération espagnole. Moins vindicatif, son entraîneur Luis Enrique a préféré ne pas envenimer le débat : "Le travail arbitral est très difficile, c’est l’une des tâches les plus difficiles qui soit.". Match retour explosif programmé au Nou Camp, mercredi prochain, à partir de 21h15. On a hâte d’y être.

Vidéos associées

Articles similaires