PSG : "Ben Arfa est comme Ibrahimovic"

Partagez sur Facebook

En ce début d'année 2017, les interrogations sont toujours aussi nombreuses autour du PSG. Le club de la capitale va-t-il retrouver de sa superbe en Ligue 1 et en Ligue des Champions pour s'adjuger de nouveaux titres ? Emery réussira-t-il à intégrer Draxler et enfin faire confiance à Hatem Ben Arfa ? Interrogé par le journal Le Parisien sur la situation de son ancien poulain, Claude Puel a de nouveau chanter ses louanges. 

--- Publicité ---

"Les Parisiens se sentent vulnérables"

Claude Puel, l'ancien coach de Nice, garde évidemment un oeil attentif sur le championnat de France. Actuellement en poste du côté de Southampton, il apprécie particulièrement le suspense de notre chère Ligue 1. Invité à s'exprimer sur l'état de forme actuel du PSG, il n'a pas caché son étonnement quant au niveau de jeu des Parisiens. 

"Il n’y a pas d’évidence cette saison. Paris a perdu de sa superbe. J’ai joué contre des équipes parisiennes en mode Ligue des champions, c’était de la folie, une machine, énorme et magnifique. Cette saison, ce sont des joueurs perturbés, qui se posent des questions, qui doutent. Ils sont devenus vulnérables et les autres équipes le sentent. Même les Parisiens se sentent vulnérables et, pour eux, c’est nouveau. Je trouve dommage que Paris n’ait pas insisté dans la philosophie de jeu appliquée ces dernières saisons. Pour l’instant, ils ont vraiment le cul entre deux chaises".

"Ben Arfa est très volontaire"

Evidemment, le technicien passé par l'OGCN a été interrogé sur Hatem Ben Arfa. En difficulté depuis qu'il a signé dans le club de la capitale, l'international français a d'ores et déjà indiqué qu'il resterait à Paris cet hiver. Après avoir explosé sur la Côte d'Azur la saison passée, il espère surmonter cette mauvaise passe et continuera à se battre jusqu'au bout. Pour Claude Puel, Unai Emery doit avant tout changer son regard sur le meneur de jeu. 

"Il va se réaliser à Paris. Hatem, pour moi, est un joueur hors normes. Je ne compare pas les niveaux, mais il est comme Ibrahimovic : il doit se sentir important pour bien s’exprimer. Il ose, tente des gestes ou des rushs qui sortent de l’ordinaire. Mais il ne peut pas exprimer son potentiel s’il se sent discuté ou ne joue que de temps en temps. Ce n’est plus un jeune à qui on peut demander d’entrer quinze ou cinq minutes pour tout exploser. C’est désormais un joueur établi, un dynamiteur, et il faut accepter son jeu à risque. On s’envoie des SMS. Il s’accroche, il est très volontaire".

Vidéos associées

Articles similaires